Prévoté mise sur une offre logistique à valeur ajoutée

Le groupe familial, spécialisé dans le transport, s’est intéressé à la logistique à la demande de quelques clients historiques. Ce qui a permis à l’entreprise de maîtriser aujourd’hui l’ensemble de la chaîne et d’y ajouter des services à valeur ajoutée.

Prévoté réalise 5,5 millions d’euros de chiffres d’affaires sur la partie logistique (c)Prévoté

Prévoté réalise 5,5 millions d’euros de chiffres d’affaires sur la partie logistique (c)Prévoté

« Aujourd’hui, nous gérons 25 000 mètres carrés de stockage sur deux sites, Méru et Soissons, et nous employons 45 personnes, dont une dizaine d’intérimaires sur la partie logistique », explique Laurent Ricaux, directeur logistique au sein du groupe familial Prévoté. L’entreprise picarde, créée en 1947 et spécialisée dans le transport, a fait évoluer ses activités vers la logistiques grâce à des clients historiques dont le géant Ravensburger.

L’agroalimentaire, les vins et spiritueux…

« Nous avons eu la chance de démarrer avec des clients transports qui nous ont confié de la marchandise. Nous les avons accompagnés en termes de croissance et nous avons pu développer notre savoir-faire grâce à eux », souligne-t-il. La préparation de commandes et la gestion de la partie retour du géant allemand du jouet ont, par exemple, permis à Prévoté de gagner la confiance de Leap Frog et Spin Master lors de leur arrivée en France. 

Aujourd’hui, l’entreprise assure la logistique pour de l’agroalimentaire, des vins et spiritueux, des produits pharmaceutiques, cosmétiques ou de luxe. « Nous avons développé la logistique à valeur ajoutée avec préparation de commandes plus ou moins fine, l’e-commerce et distribution/transport associé », précise Laurent Ricaux.

Une évolution des demandes

Un service global qui a su séduire de nombreuses entreprises, ravies de pouvoir sous-traiter la logistique pure, mais aussi de nombreuses tâches annexes. « Cela a été un gros développement commercial de gérer la partie logistique aval complète », confie celui qui a vu les demandes gagner en technicité et en exigence. « Avant, il nous fallait entre 48 à 72 heures pour préparer une commande. Aujourd’hui, toute commande reçue avant midi est expédiée dans l’après-midi », sourit-il.

Pour répondre à ces nouvelles contraintes, Prévoté a misé sur la mécanisation, mais aussi l’optimisation des chemins de préparation, un outil informatique performant, des salariés expérimentés ainsi que des canaux de distribution express. Actuellement, les entrepôts de l’entreprise sont remplis à 85% et donc proches de la saturation. 

« Nous devrions faire construire 5 à 10 000 mètres carrés supplémentaires dans les deux années qui viennent », note Laurent Ricaux. À l’avenir Prévoté envisage de développer le gros volume mais aussi le stockage de matières réglementées, un secteur où la demande est de plus en plus forte et pour laquelle il existe peu de solutions.

Réduire son impact environnemental

En janvier dernier Prévoté testait la livraison au sein du Grand Paris avec le porteur D Z.E. 16 tonnes de chez Renault Trucks 100% électrique. Une première pour l’entreprise mais aussi dans le monde du transport. Ce test grandeur nature s’inscrit dans la stratégie de la structure qui s’est fixé pour mission de réduire son impact environnemental. 

Sur son site Transpicardie d’Amiens, Prévoté a également mis en place depuis décembre 2020 la livraison à vélo électrique en centre-ville. Côté logistique, Prévoté apporte également une attention particulière à la question des emballages. « Le film utilisé sur les palettes est recyclable, les cartons également. Pour la partie e-commerce, le destinataire final peut lui aussi tout recycler grâce à ses poubelles de tri », souligne Laurent Ricaux.

Un vélo livre l'hyper centre d'Amiens
Prévoté a lancé la livraison à vélo à Amiens (@Prévoté)
Partagez l’article sur